OUVRAGES PERSONNELS

 N   v

La langue allemande sous la
croix gammée

Le singulier dictionnaire de Trübner

Préface de François Rastier

Presses Universitaires de Liège, 2016, 164 p.

ISBN 978-2-87562-100-9

 

Le projet nazi le plus ambitieux pour modifier la langue allemande selon l'idéologie exprimée par ses dirigeants.

Theodor Lessing
Le philosophe assassiné

Avec une anthologie de textes traduits de l’allemand par Jacques Aron

L’Harmattan, Paris, 2014, 267 p.

ISBN 978-2-343-02996-2

 

Ce philosophe allemand d’origine juive (1872-1933) est encore très mal connu du public francophone. C’est pourquoi sa présentation et l’introduction à son œuvre et à son action sont suivies d’une anthologie de textes traduits ici pour la première fois.

Un grand penseur, engagé avec un courage exemplaire dans la lutte contre l’ascension nationale-socialiste.

Épître aux Terriens sur le 8e Jour de la Création

Avec six collages de l’auteur

Didier Devillez éditeur, 2014, 56 p.

ISBN 9-782-87396-143-5

 

Dieu s’est reposé le septième jour et notre société est encore marquée par ce repos dominical. À partir du 8e jour, la responsabilité de la planète et des rapports humains nous incombe.

Une façon de renouer avec la Petite philosophie portative (voir ci-dessous).

Constantin Brunner
Des devoirs des Juifs et des devoirs de l’État

Préface, notes et traduction de Jacques Aron

Aden, Bruxelles, 2011, 498 p.

 

En 1930, le philosophe brosse ici le tableau complet de la protection que tous les citoyens d’un État démocratique moderne sont en droit d’attendre de l’autorité publique et des devoirs qu’ils doivent remplir en contrepartie.

Un texte qui n’a rien perdu de son actualité.

Constantin Brunner
Écoute Israël, Écoute aussi Non-Israël (Les sorcières) et
La nécessaire auto-émancipation des Juifs allemands, 1931

Introduction, traduction et notes de Jacques Aron

Didier Devillez éditeur, 2011, 104 p.

ISBN 978-2-87396-133-6

 

Jusqu’à la date de son exil aux Pays-Bas en 1933, le philosophe juif-allemand ne cesse de se placer dans la perspective émancipatrice. Sa comparaison de la diabolisation des Juifs avec la chasse aux sorcières menée par l’inquisition est particulièrement éclairante.

Israël contre Sion, ou Les deux visages du judaïsme

Didier Devillez éditeur, Bruxelles, 2010, 160 p.

ISBN 978-2-87396-130-5

 

Cette enquête sur la longue durée du judaïsme et de la judéité religieuse ou profane confronte le lecteur aux dimensions souvent contradictoires de leurs interprétations spiritualiste ou matérialiste, détachées ou non de préoccupations nationalistes ou territorialistes.

En couverture, le prophète Isaïe est représenté comme un Janus aux profils opposés.

Félicie Aron-Lewin
Résistante belge, déportée juive

Fondation Auschwitz, 2009, 40 p.

ISBN 978-2-9600926-0-8

Couverture : collage (2009) à partir d’un livre juif raturé par la censure en 1536

 

Dossier pédagogique consacré au cas presque unique d’une résistante condamnée par la Wehrmacht et transférée à l’issue de sa peine dans les convois de la déportation raciale.

Constantin Brunner
Le malheur de notre peuple allemand et nos « völkisch », 1924
Un philosophe allemand de l’antisémitisme, du nazisme
et du sionisme

Introduction, traduction et notes de Jacques Aron

Didier Devillez éditeur, Bruxelles, 2008, 104 p.

En collaboration avec Mémoire d’Auschwitz asbl

ISBN 2-87396-113-9

 

Dans ce violent pamphlet, le philosophe d’origine juive dénonce les dangers du mouvement nazi dès ses premiers succès électoraux de 1924 en Thuringe. Un encouragement à redécouvrir un grand penseur injustement méconnu.

Mon identité élective
Juif, Européen, athée

Préface de Yannis Thanassekos

Didier Devillez éditeur, Bruxelles, 2008, 254 p.

ISBN 978-2-87396-112-1

 

Le principe d’identité est le fondement de la logique formelle. Toutefois l’histoire ne connaît aucune permanence identitaire et les traits distinctifs d’une communauté sont une construction hsitorique sans cesse remise en question. Chaque individu se devrait donc d’en définir ses propres fondements.

Karl Marx, antisémite et criminel ?
Autopsie d’un procès anachronique

Didier Devillez éditeur, Bruxelles, 2005, 190 p.

ISBN 2-87396-065-5

 

L’influence des idées de Marx, notamment sur l’auteur, l’obligeait à une relecture du pamphlet d’un philosophe de 25 ans, futur auteur du Capital, devenu avec le temps l’un des textes les plus abusivement interprétés et détournés de son contexte.

Le sionisme n’est pas le judaïsme
Essai sur le destin d’Israël

Préface de Pierre Mertens

Didier Devillez éditeur, Bruxelles, 2003, 304 p.

ISBN 2-87396-058-2

 

Le sort de l’État d’Israël, né en réaction à l’antisémitisme européen et ensuite au génocide, mais confronté dès l’origine à la résistance des populations autochtones, imposait une confrontation avec l’une des composantes de la judéité.

Cet essai trace un parallèle entre le sionisme et l’antisémitisme, éclairant la persistance du conflit moyen-oriental.

Petite philosophie portative
Pensées, poèmes, collages

Didier Devillez éditeur, 2001, 128 p. ISBN 2-87396-035-3

 

Rien que par curiosité, il vaut la peine de vivre, dit un proverbe yiddish.

Sur un mode nietzschéen, ce livre interroge le sens d’une vie.

                       Si j’avais pour destin

                       Cet instinct incertain,

                       Archaïque héritage

                       De ceux qui sont sans âge,

                       Je ne sais.

La mémoire obligée

Avant-propos de Serge Moureaux

Didier Devillez éditeur, Bruxelles, 1999, 160 p.

ISBN 2-87396-028-0

 

 

Après L’année du souvenir, cet essai revient plus en détail sur le rapport particulier de l’auteur avec sa judéité et avec l’histoire de l’Allemagne, pays par lequel fut perpétré le génocide contre les Juifs, et qui en reste profondément marqué.

L’invention de l’architecture

CFC-Éditions, Bruxelles, 1998, 128 p.

Couverture : collage original J. Aron, 1991

ISBN 2-930018-12-7

 

Essai sur le rôle de l’échange permanent entre écrits et productions d’architectes, d’une part, et textes philosophiques, littéraires, historiques, sociologiques, d’autre part, depuis la Renaissance jusqu’à la modernité et le post-modernisme contemporains.

L’année du souvenir

Réédition 2009

Didier Devillez éditeur, 180 p. ISBN 978-2-87396-124-4

Augmentée d’une nouvelle préface (janvier 2006)

L’année du souvenir

Réédition Labor, 2006 (interrompue par la faillite de l’éditeur)

180 p.

ISBN 2-8040-2175-0

Couverture : Jacques Aron et son grand-père Joseph Lewin, Anvers, 1937

L’année du souvenir
La famille, la judéité, le communisme, l’architecture, la peinture, la mort, et quelques autres sujets de moindre importance

Didier Devillez éditeur, Bruxelles, 1997, 176 p.

ISBN 2-87396-010-8

Édition originale (épuisée)

 

Ce récit familial et autobiographique inaugure une série d’ouvrages ayant pour thème la condition juive diasporique en Europe (voir ci-dessus)

Anthologie du Bauhaus

Didier Devillez éditeur, Bruxelles, 1995, 288 p.

D/1995/9643/4, Couverture : Jacques Aron

 

Introduction et présentation de témoignages de professeurs et d’étudiants du Bauhaus entre 1919 et 1933, traduits par l’auteur en collaboration avec F.-P. Van Boxelaer.

L’ouvrage demeure à ce jour la seule anthologie en langue française.

Otto Hofmann

Sépia éditeur, Bruxelles, 1993, 64 p.

ISBN 2-930060-00-X

Catalogue des expositions du peintre aux Goethe-Institut Brüssel et Angermuseum Erfurt

Contributions de J. Aron, Chr. Gaspar, O. Hofmann,

W. Kandinsky et F. Nolde. 16 reproductions couleurs

 

L’un des meilleurs jeunes peintres formés au Bauhaus a fait une carrière internationale. Ses œuvres sont alors montrées pour la première fois en Belgique où il a séjourné en 1953-54,

période où l’auteur a fait sa connaissance.

 

Voir aussi : La mémoire obligée (1999)

La Cambre et l’architecture
Un regard sur le Bauhaus belge

Pierre Mardaga, Liège, 1982, 198 p.

ISBN 2-87009-162-1

 

Cette grande école d’art et d’architecture fondée en 1926 par Henry van de Velde est aujourd’hui scindée et le département d’architecture a été intégré à l’université. Ce bastion du modernisme, abusivement comparé au Bauhaus, a été pendant un demi-siècle le sismographe des débats architecturaux les plus aigus. L’auteur aborde ces événements à la fois en historien et en témoin engagé.

Le tournant de l’urbanisme bruxellois 1958-1978

Avant-propos de Jacques Moins

Fondation Joseph Jacquemotte, Bruxelles, 1978, 128 p.

D/1978/1054/1

 

La première exposition universelle de l’après-guerre, organisée à Bruxelles en 1958, a été l’amorce d’une croissance urbanistique impétueuse de la capitale belge. Il s’agit ici de tenter d’en mesurer tous les aspects, démographiques, économiques, politiques, etc., pour tenter de parvenir à sa maîtrise raisonnée par les différents pouvoirs publics impliqués dans son développement.

Architecture et société
Essai de théorie de l’architecture

CIAUD/ICASD éditeur, Bruxelles, 1976, 128 p.

Lay-out Herman Lampaert

D/1976/2443/1

 

Interrogation sur le rôle social de l’architecture, cet essai vise à rendre une place à la réflexion théorique dans la pratique et dans l’enseignement de cette discipline.

 

Existe aussi en version néerlandaise :

Architektuur en maatschappij. Essai over architektuurteorie

Théorie et pratique de la spéculation foncière

Avant-propos de Jacques Moins

Fondation Joseph Jacquemotte, Bruxelles, 1973, 56 p.

Couverture René Salme D/1973/0380/02

 

En s’interrogeant sur la nature de la spéculation foncière dans la formation du prix des terrains, notamment en milieu urbain, l’ouvrage tente d’en mesurer l’impact sur l’évolution de l’urbanisme de la région bruxelloise.